• 01 45 40 86 21
  • cts@franciscains.fr
  • permanence mardi et mercredi

La Quête pour les Lieux saints

Les origines de la Collecte «Pro Terra Sancta»

Saint Paul mentionne souvent la générosité des différentes communautés chrétiennes en faveur de l’Église Mère : « c’est une grâce de venir en aide aux fidèles de Jérusalem » (2 Cor 8,3-4). La Collecte du Vendredi saint se situe dans ce sillage. Dès le XVIIème siècle, le Saint-Siège recommande aux fidèles d’offrir, le jour de la Passion du Seigneur, une aumône en faveur des chrétiens de Palestine et des Lieux Saints. C’est Léon XIII, le 26 décembre 1887, qui établit la collecte obligatoire dans toutes les églises paroissiales de la catholicité.

Pourquoi la Collecte a-t-elle été confiée aux franciscains ?

Il y a 800 ans, du vivant de saint François, les premiers franciscains débarquaient en Terre Sainte ; ils ne l’ont plus jamais quittée. En 1342, le pape Clément VI leur demandait, au nom de l’Église catholique, de prendre soin des Lieux saints ; ils devenaient les « gardiens des Lieux saints« . Notre présence s’articule aujourd’hui autour de trois missions principales : la prière sur les Lieux saints, l’accueil des pèlerins de l’Eglise universelle et le service des plus pauvres et le soutien à l’église locale de Jérusalem.

Quel est le rôle du Commissariat de Terre Sainte  en France ?

Les évêques du monde entier remettent le fruit de la Collecte du Vendredi saint aux Commissariats de Terre Sainte, une institution qui remonte à la fin du XIVème siècle. Notre mission est de faire découvrir et aimer la Terre Sainte. Il nous revient ensuite de développer une solidarité permanente entre les paroisses et diocèses de France et de Belgique et les communautés de notre Mère Eglise, Jérusalem. Nous sommes une sorte d’intermédiaires ou de bureau de liaison entre les pays où nous sommes implantés et la Terre Sainte. Plus concrètement, les économes diocésains nous adressent le produit de la Quête du Vendredi saint car nous sommes habilités à récolter la générosité de l’Eglise de France, de Belgique et du Luxembourg. Ensuite, nous retransmettons dans leur intégralité les sommes perçues à l’Economat de la Custodie, à Jérusalem.

Où est envoyé l’argent de la Collecte ?

L’intégralité de la générosité de l’Eglise de France et Belgique (diocèses et paroisses indépendantes) est envoyée à l’Economat de la Custodie de Terre Sainte à Jérusalem sachant que 35% de cette Collecte est reversée à la Congrégation pour les Eglises Orientales. Ces dernières années, 80% des collectes reçues par les Franciscains ont été destinées aux œuvres pastorales et sociales et 20% à l’entretien des sanctuaires

Le Cardinal Sandri, Préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, revient sur le sens de la Collecte